Le jeu de la séduction

Donc comme on a les règles du jeu, il n’y a plus qu’a jouer non !? :)

Je l’avais dis dans les notes relatives, en couple on veut toujours être avec le « conjoint maximum possible ». On veut toujours le maximum « possible » dans tout les domaines d’ailleurs, c’est humain... On ne sera donc vraiment « satisfait » qu’avec quelqu’un de « mieux » que soi, ou de beaucoup mieux... Dans le système des notes relatives +1, ou +2. Les fous et les idiots « espérerons » toute leur vie +3 et finiront tout seul...

Je rappelle que la richesse ajoute 1 ou 2 points.. Le maquillage aussi (mais attention on perd ces points au petit matin.. ;) ), l’esprit.. la popularité, le charisme.. plein de choses entrent en jeu, il n’y a pas que la beauté donc bien sur, même si c’est une base importante et on pourra aussi « miser » sur « l’intelligence » et/ou la « culture » pour gagner un point (ou deux pour les plus doués). Enfin une forme de créativité artistique surtout si elle est très reconnue et ammène de la popularité et/ou de la richesse peut être assez rentable et facilement valoir 2 ou carrément 3 points !! c’est un cas amusant d’ailleurs car le « moyen » (la création artistique) pour atteindre « l’objectif » (le sexe ;) ) finissent par se « nourrir » l’un de l’autre :o, c’est la sublimation.. c’est un sujet juste passionnant.. mais ne nous égarons pas. A noter qu’on peut également perdre des points avec une facilité presque injuste au regard de la difficulté pour les gagner.. on perdra 3 ou 4 points d’un coup (!!) sur une mauvaise haleine par exemple...

Bon.

Donc déjà on comprend pourquoi les relations qui « marchent vraiment » sont très rares, ce sont des cas ou chacun évalue l’autre comme étant mieux que lui même. A +1 ou +2... C’est très rare parce que les « valeurs » sont assez « absolues », partagées par plus ou moins tout le monde, et généralement une personne estimant une autre « mieux qu’elle » (à +1) sera estimé « moins bien qu’elle » (-1) par cette dernière (ceci étant bien sur valable au sein d’un même « groupe social/géographique » (d’où l’intérêt des relations inter ethniques/culturelles qui pourront donner, à cause des différents systèmes de valeurs, des cas exceptionnels du genre +2/+2 ou +2/+3 même !! :o (bon, il y a d’autre problèmes du coup mais passons ;) )) L’égalité quand à elle ne fonctionne simplement pas en général, en effet elle ne satisferait ni l’un ni l’autre puisqu’on veut toujours « mieux » que soi (c’est d’ailleurs sans doute un des principaux problème (et sa clef ;) ) de l’amour, à savoir : « l’avidité »... Heuu.. avec la surévaluation des valeurs propre aussi ;) la « prétention » donc... Mais ne nous égarons pas.

Résultat, dans un couple, il y en aura presque toujours un qui sera « moins bien » que l’autre. Ce n’est pas une grande découverte d’ailleurs, Balzac l’avait dit d’une façon un peu plus tragique : « – En amour, il y en a toujours un qui souffre et l’autre qui s’ennuie »...

Ben alors !.. comment fonctionne toutes ces relations « bancales » ? déséquilibrées j’ai envie de dire ;) ? Il ne devrait pratiquement pas y avoir de couple à ce compte..? Et si.. parce qu’on est des p’tis malins :) et voilà comment ça se passe : On trouve quelqu’un de « mieux » que soi (qui « à la base » nous trouvera donc moins bien que lui (dans le système de valeur « globale » je le rappelle)) MAIS on essaye de lui faire croire qu’il est un peu moins bien que soi :D ... Comment..? c’est tout simple, on joue sur les paramètres dont je parlais dans les règles du jeu :)

Bon, moi, tant que je ne les avais pas verbalisées intégralement je ne pouvais pas les appliquer (grrr !!) mais je suis un cas particulier et sinon tout le monde les connait plus ou moins consciemment car c’est une des premières leçons de « séduction » : on joue principalement sur les deux paramètres sentiments/disponibilité. Le mystère reste important mais je ne pense pas qu’il dépende tellement de la personne qu’on a en face, c’est plus une question de personnalité j’ai l’impression, l’envie de parler de soi, de se dévoiler, alors si on a un problème de ce coté, c’est plutôt un point à travailler de façon « générale » on va dire, pas dans des cas particuliers. Donc, classiquement, on se rend simplement moins disponible et on fait semblant de ne pas être « trop » intéressé... On sème le doute alors qu’on meurt d’envie d’être avec la personne, mais on « sait » parfaitement que si on cède a cette « envie » on va perdre nos chance.

MAIS ATTENTION !! et c’est là que ça se complique, le problème c’est que justement : tout le monde la connait cette combine !!

Et voilà, le « jeu de la séduction » commence... Que dis-je, la guerre !.. Qui fait semblant ? Qui est vraiment mieux ? Qui est moins bien ? Parce que « le mieux » aussi il joue, surtout au début quand les « valeurs » ne sont pas encore « claires »... Ce n’est pas le seul aspect de la séduction bien sur mais c’en est une partie très importante. Et dès le premier coup d’oeil ça démarre, le cerveau est très rapide et entraîné, on essaye d’influencer l’autre par notre « attitude ».. On a une « marge de manoeuvre » d’à peu près un, deux points grand maximum, pas tellement plus, donc quand même seulement si l’autre est à peu près dans notre « catégorie ».. Les plus assidus mettront en place des techniques à la limite de la manipulation qui permettront de gagner 2 voir 3 points (!!) pour les plus fort... Ce sera agréable sur le moment de séduire une personne +3, mais probablement un peu frustrant quand même car évidement ce genre de relation a peu de chance de résister au temps, les remarques étonnées de l’entourage (qui a un point de vue plus « absolu »), une faute par ci, un oubli par là, un moment de faiblesse.. et c’est le drame :P, l’autre se rend compte de la supercherie et disparaît instantanément !! :o :)

Et oui, car puisque tout le monde sait que tout le monde essaye de « tricher », de « cacher » la « réalité » d’une certaine façon, c’est une véritable enquête qui s’opère au début de la relation, on devient carrément attentif au « niveau » de « l’indice » !!... Le moindre signe d’un « attachement trop rapide » est très suspect par exemple, ou un quelconque indice dévoilant son « manque », ses craintes de nous voir « partir », une disponibilité trop importante, etc.. c’est une « suspicion » permanente, surtout les premiers mois. Ensuite, au bout d’un moment, la « valeur » de chacun est plus ou moins « validée » et c’est gagné on accepte de s’engager. En fait c’est « le mieux » qui accepte de s’engager parce que l’autre il est d’accord depuis le début mais il doit le cacher ha ha ha :D ;). Je dis c’est gagné mais justement nan, c’est foireux ! au cour de la relation, petit à petit, à force de détail révélés, de facettes dévoilées, « le mieux » se rend compte qu’il s’est fait « avoir » et ça fini par foirer... Mais ça prend un peu plus de temps puisqu’on est « engagé » donc :s ...

En résumé, au début surtout, le « moins bien » doit toujours faire gaffe de ne rien « laisser passer », c’est crevant, il ne peut pas vraiment se laisser « aller », c’est l’inconvénient, c’est le passage obligé pour pouvoir se mettre avec quelqu’un de mieux. En plus il restera toujours le risque de se faire larguer un jour ou l’autre. Et « le mieux », lui, à l’avantage de n’avoir à se forcer à presque rien, il peut se laisser vivre plus ou moins tranquillement, il a plus de chance de réagir « correctement », « naturellement ». C’est l’avantage d’être le mieux. C’est reposant. Mais d’aucun diront que c’est « ennuyeux » ah ah ah :D ... Et il est avec quelqu’un de moins bien, c’est l’inconvénient, il risque un jour de se demander ce qu’il fout là... Il faut choisir, c’est soit l’un soit l’autre... Chacun à sa préférence je suppose.. (et aussi selon notre « valeur », avec laquelle on doit « composer » bien sur...)

Bon. Mais vous allez me dire « – oui, bon, ben il n’y a rien d’exceptionnel dans tout ça,encore une fois c’est ce qu’a résumé Balzac quoi : en amour il y en a toujours un qui souffre et l’autre qui s’ennuie » ...

Et bien non :) il y a un truc marrant quand même : Entraîné par le travail d’acteur émérite du « moins bien », il arrive que les deux compères finissent par y croire vraiment à tout ce cirque, et même.. à inverser leur rôle !! :D On se retrouve alors dans une situation ou le mieux présente les « symptôme » du « moins bien », « tombe amoureux » un peu plus vite, montre des signes de manques, .. bref, il affiche tout les indices de la preuve que c’est lui « le moins bien » et tout le monde se prend a ce petit jeu, tant et si bien que « le moins bien » (dans l’absolu au départ, le « vrai ») jouant jusqu’au bout son « personnage » va finir par réagir comme s’il était vraiment « le mieux » et .. quitter l’autre !!! :o :o Vous y croyez à ça !? :D

Bah oui quoi, lui aussi, « le moins bien », il veut être avec quelqu’un de mieux que lui !.. sauf qu’il a « oublié » que c’était lui « le moins bien » !! c’est drôle non :D .. Alors la phrase est au « masculin » mais entendons nous bien, c’est un piège dans lequel aussi bien les hommes que les femmes peuvent tomber, sur ce terrain nous sommes tous aussi cons les uns que les autres ça ne fait aucun doute ;)

Une foi séparés, comme il n’y a plus de contacts, donc plus « d’influences », les « valeurs » de chacun reprennent doucement leurs niveaux « absolues », et le moins bien.. et ben.. il revient !!.. en courant ! :D (et en pleurant souvent aussi ;) )

Mais généralement à ce moment le mieux ne se fait pas avoir une deuxième fois, ça va bien les conneries :)))

 
 
 

Publicités

3 réflexions sur “Le jeu de la séduction

  1. Certes !! et c’est bien de le préciser, quoi de plus enivrant que les premières semaines fougueuses et enthousiastes d’un amour naissant.. :) mais attention.. au bout d’un moment « ça s’épuise ».. et il faut tout de même reconnaître qu’il n’est jamais très bon d’être totalement « acquis » en amour, comme en tout d’ailleurs, un soupçon « d’incertitude » est presque toujours bienvenu.. (je dis bien un « soupçon » ;) :D)

    Bon et puis il faut peut être aussi rappeler que cet article est dans la catégorie « léger » :) moi je trouve ça très drôle et je me marre bien en l’écrivant, mais je ne crois pas, dans la réalité, même si le « fond » est « un peu » vrai, que les gens puissent « contrôler » leurs relations de façon si précise, quand on est vraiment amoureux on fonce !! sans réfléchir en général (et encore plus moi !! ha ha ha :D) même si on sent quelque part que c’est « dans le mur » !! :)

  2. Faire semblant de ne pas être intéressé finit également par faire fuir, le manque d’intérêt et d’enthousiasme tue aussi mon cher !

  3. Certes !! et c’est bien de le préciser, quoi de plus enivrant que les premières semaines fougueuses et enthousiastes d’un amour naissant.. :) mais attention.. au bout d’un moment « ça s’épuise ».. et il faut tout de même reconnaître qu’il n’est jamais très bon d’être totalement « acquis » en amour, comme en tout d’ailleurs, un soupçon « d’incertitude » est presque toujours bienvenu.. (je dis bien un « soupçon » ;) :D)

    Bon et puis il faut peut être aussi rappeler que cet article est dans la catégorie « léger » :) moi je trouve ça très drôle et je me marre bien en l’écrivant, mais je ne crois pas, dans la réalité, même si le « fond » est « un peu » vrai, que les gens puissent « contrôler » leurs relations de façon si précise, quand on est vraiment amoureux on fonce !! sans réfléchir en général (et encore plus moi !! ha ha ha :D) même si on sent quelque part que c’est « dans le mur » !! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s