Point zéro, inertie.. et Spock :D

Qui dit équilibre entre deux choses dit « point d’équilibre » !… Le point zéro c’est quand nous avons ressenti les deux groupes de sensations en « quantités » équivalentes. Au point zéro on sera donc sensible, ou disposé à ressentir du bien-être autant que du mal-être, on est en équilibre parfait. De plus il n’y a aucune tension.

La notion d’inertie concerne la difficulté d’arrêter de ressentir une sensation, qu’elle soit positive ou négative. On ne peut pas alterner des sensations « importantes » des deux groupes à un moment et d’un seul coup se stabiliser au « point zéro ». Ca ne marche pas comme ça. Il y a une inertie

En physique L’inertie c’est également une « difficulté » mais pour changer sa vitesse, le ralentir ou l’accélérer… Si on fait une expérience avec un truc plutôt lourd dans la main (comme une altère de 7kg par exemple ;) ), on voit qu’il est difficile d’arrêter le « poids » à un point précis auquel on aura choisit de le déplacer, on va être entraîné plus loin que le point (si on ne « freine » pas avant..), et puis on va revenir en arrière et encore le dépasser un peu, « osciller » ainsi de suite jusqu’à finalement se stabiliser sur le point voulu.

Il y a un phénomène comparable pour les émotions (c’est pour ça que j’ai choisi ce mot, inertie). Si on ressent beaucoup de joie, forte, on « monte », on monte, et puis quand on est trop loin du point zéro on est tellement « attiré » par lui (sensible à la peine en fait.. voir la contrainte d’équilibre) qu’a la première occasion, la moindre « mauvaise nouvelle » par exemple, on « redescend » vers lui, on se sent mal, ou très mal selon la vitesse avec laquelle « on va »… A un moment on va passer par le point zéro mais probablement « rapidement », c’est à dire en se sentant vraiment mal.. et on ne s’y arrêtera pas… Pourquoi ? et bien parce que déjà il faudrait le savoir qu’on y est au point zéro.. en effet il n’y a pas « d’indicateur de position » précis dans nos cerveaux, on ne sait pas quand on y est au point d’équilibre… Bon, on a bien une vague idée d’où on en est, on peut « sentir » qu’on est en déséquilibre important, d’un coté car on s’énerve facilement par exemple, on est irascible, « on a une boule là » (en montrant le ventre ;) ) ou « on sent que ca va péter ! », ce sont des signes qui ne trompent pas.. et de l’autre coté on est par exemple un peu trop excité, léger à outrance, insouciant ou trop sûr de soi… On sait donc où on en est en gros, surtout quand on est en grand déséquilibre, mais autour du point zéro ce n’est pas précis du tout…

D’ailleurs même si on savait qu’on y était au point zéro, on ne pourrait pas s’y « arrêter » à volonté. A cause de l’inertie donc. Parce qu’on ne peux pas « changer d’état » instantanément, passer de l’état très joyeux à un état neutre, donc ne plus ressentir d’émotions d’un coup, ce n’est pas « facile ». Je n’ai pas dis que c’était « impossible » mais ça prends un peu de temps et une forte volonté, et même avec de l’entrainement, personnellement je n’y arrive pas toujours très bien.. On peut essayer de penser à des trucs agréable, se forcer à rire ? bof.. Ou dans l’autre sens penser à des trucs tristes, se pincer..? (!! :o … pourquoi pas.. on rejoint l’équipe des mazo un peu ^^) Bref, en général on passe à toute vitesse au point zéro et on se retrouve quelques temps plus tard en excès de peine, tout « en bas », « au fond » donc. Que l’on touche au passage hé hé ;) Evidemment on repart à la hausse, et ainsi de suite… Voilà c’est l’inertie des émotions.

On « passe » donc par le point zéro de temps en temps, dans un sens ou dans l’autre, à toutes les « vitesses » possibles, c’est a dire dans toute la gamme possible des sensations… Et on peut y passer aussi trèèèès lentement en ne ressentant presque rien…

Et ce cas précis, d’être autour du point zéro avec de « petites » émotions, c’est Spock ! :D … Ceux qui connaissent Star Trek auront ici un petit avantage pour comprendre cette notion de « stabilité » au « point zéro ». J’ai d’ailleurs été assez stupéfait en découvrant cette philosophie des Vulcains basée sur la logique et le contrôle de ses émotions… Je trouve ce genre d’anticipation passionnante et fort probable… J’imagine très bien une civilisation « avancée » ayant découvert et intégrée depuis longtemps l’impossibilité d’avoir uniquement des sensations « agréables », et ayant donc admis que ces sensations doivent être « sous contrôle » et ressenties à doses « raisonnables », plutôt que lâchées en « liberté », façon tempête, avec les ravages que l’on sait.. surtout dans le cas des « mal-être extrêmes », colère, agressivité, violence et toute la collection des « furieux » (et furieuses)… J’y reviendrais.

Voilà c’était un peu difficile comme article, un peu « technique » et pas très drôle :s mais c’était une notion importante à connaitre pour bien comprendre la suite.

Publicités

4 réflexions sur “Point zéro, inertie.. et Spock :D

  1. Il y a erreur dans star trek il n’est pas du tout question d’equilibre des emotions il sagit de logique et de CONTROLE des emotions

  2. Non non ca ne vient pas de Star Trek :) mais c’est vrai que j’ai été étonné de la similitude avec mon « point de vue »… C’est juste amusant ;)

  3. Non non ca ne vient pas de Star Trek :) mais c’est vrai que j’ai été étonné de la similitude avec mon « point de vue »… C’est juste amusant ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s