Un coupable !

Une partie du temps on a de bonnes raisons de se sentir bien ou mal et on peut affirmer que c’est à cause de « ceci » ou de « cela ». Mais des fois c’est beaucoup moins évident.. voir pas clair du tout :s

Si on se sent bien sans trop savoir pourquoi ça ne sera pas vraiment un problème, on se dira simplement que la vie est belle ! :D , et on en profitera !! :) Par contre si on se sent mal sans avoir de « raison certaine » on va avoir tendance à en chercher. En effet on est convaincu que notre état est la conséquence directe de « quelque chose », même si c’est « inconscient », et bien sur on pense qu’en « trouvant » cette « chose » on pourra tenter de résoudre le « problème », et donc d’améliorer notre état...

Mais des fois on ne trouve pas facilement ! Pas facilement du tout même ! Evidemment j’ai envie de dire !! :) tout simplement parce qu’il n’y a PAS de raison !! :D on est juste en déséquilibre... Mais on cherche quand même, à l’intérieur par une introspection, et à l’extérieur dans le monde, ou les deux, on suspecte, ça ressemble à une enquête... Il nous FAUT un coupable !.. absolument... Il faut aussi que ce soit un « candidat » raisonnable, on ne peut tout de même pas accuser le voisin silencieux qu’on ne voit jamais.. quoi que.. :) ;)

Si on vit avec quelqu’un on peut facilement tomber dans le piège de le rendre responsable d’une manière ou d’une autre, on peux lui faire des reproches sur des détails, chercher la bagarre, ne pas être d’accord à priori avec lui/elle... C’est assez difficile de ne pas se laisser entraîner à détruire quelque chose, une relation, un amour, ou tout autre chose lorsqu’on est en grand déséquilibre... :|

Ca peut prendre des formes violentes, certains rendent « coupable » des objets, s’énervent sur des « trucs » qu’ils arrivent pas à faire, sur leur ordinateur :) , ou moins drôle certains forment des groupes partageant les mêmes « caractéristiques » accusant dans la haine et l’agressivité d’autres personnes « différentes » d’être responsables :| … La chanson dit qu’il faut « bien mettre la haine quelque part » mais je ne suis pas tellement d’accord, « la haine » est loin d’être la seule « solution » pour « vivre de la peine ».. heureusement…

Chez les Bonobos, des singes très proches de nous, il y a quelque chose de semblable (sous forme de caricature) :

    l’organisation sociale des bonobos en captivité présente une particularité. La paix du groupe est également maintenue par l’existence d’un bouc émissaire (ou pharmakos). Lorsqu’un groupe de chercheurs a retiré un bonobo blessé et frappé par les autres membres du groupe, une accentuation de la violence et une baisse de la sexualité ont pu être remarquées. A contrario, lorsque ce dernier fut ré-intégré au groupe, la paix du groupe fut ré-instaurée.

Il ne faut pas trop s’en vouloir car c’est une réaction « primitive » de chercher un coupable, c’est « automatique », instinctif et très difficile à contrôler. Même moi, si d’aventure je me trouve en grand déséquilibre (ce qui est plutôt rare de nos jours), moi qui suis pourtant bien au courant qu’il n’y a rien à faire que de « ressentir » cette peine « pressante », et d’attendre que ça passe, il m’arrive d’avoir du mal à me raisonner, et je me surprend parfois à chercher parmi d’innocentes raisons, un « responsable » de mon « mauvais » état (ça m’énerve ça d’ailleurs GRRR qu’est ce que ça peut m’énerver :evil: !!!! :D ;) )

La meilleure preuve qu’on à accusé un « faux coupable » c’est de se rendre compte une fois la peine passé qu’on s’en moque complètement ! Je me rappelle de cette copine qui après une soirée très joyeuse avec des amis s’était mise en tête sans vraie raison (le conducteur n’avait pas bu) de s’angoisser sincèrement pour eux, imaginant les pires scénarios sur la route, une véritable « peine » qui avait durée un bon moment ! Mais le lendemain.. plus rien ! :) elle n’a même pas téléphoné pour savoir s’il y avait eu un problème finalement, elle supposait tout à coup que ça s’était probablement bien passé ;) (ce qui était le cas..)

Mais les faux coupables les plus classiques reste dans le couple, et comme le dit Bedos « Le vrai plaisir de la dispute, c’est la réconciliation » ! :D ;)

On serait beaucoup plus objectif pour identifier les « vrais problèmes » et leurs trouver des solutions « correctes » à un moment où on se sent bien. Mais.. à « ce » moment, on a pas trop envie d’y penser ;)

 
 
 

Publicités

2 réflexions sur “Un coupable !

  1. pardon mais « notre corps ressent ce dont il a besoin » ? il a besoin de souffrir le corp ? ca me fait penser aux trucs religieux le cilice et les auto flagellations

  2. Oui les religieux ont eu des pratiques de ce genre (mais plus tellement de nos jours je crois ?) et en effet ce sont exactement les mêmes fondements que celle des masochistes . J’en ai parlé dans l’article d’hier T’es mazo !?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s